Rémunération normale de l’avocat

Membre d’une profession libérale, l’avocat ne tire ses revenus que des honoraires qui lui sont versés par ses clients.

Il faut savoir que l’avocat doit supporter des frais généraux (collaborateurs, secrétaires, locaux professionnels, informatique, documentation…) qui constituent une part essentielle (entre 40 et 70 %) de l’honoraire qu’il facture à ses clients.

N’imaginez pas que ce que vous lui versez puisse lui revenir en totalité !

Le montant des honoraires est fixé librement et peut faire l’objet d’un contrat écrit dès le premier entretien : la « convention d’honoraires ».

Les deux systèmes les plus courants sont :

  • la rémunération au forfait (par dossier ou par abonnement), 
  • la rémunération au temps passé, sur la base d’un taux horaire qui dépend, notamment, de la complexité de l’affaire, ainsi que de la spécialité, de la notoriété et de la structure d’exercice de l’avocat (à MACON, par exemple, le taux horaire pratiqué peut évoluer d’environ 75 euros HT à plus de 370 euros HT).

Dans les deux cas, il est possible d’ajouter un honoraire de résultat, calculé en fonction du gain obtenu ou même de la rapidité avec laquelle il l’a été.

En ce qui concerne la simple consultation, sa rémunération dépend essentiellement de la durée de l’entrevue et de la difficulté technique du travail demandé.

Le client a toujours la possibilité de s’enquérir à l’avance du montant des honoraires qui lui seront demandés dès le premier rendez-vous.

 
Création et référencement du site internet : IMS on Line